Entretien avec Michel Fau

Michel Fau, est un acteur et metteur en scène français. Michel Fau incarne dans Par-delà les Marronniers un géant à la gueule céleste, boxeur poète (voir le teaser), Arthur Cravan, l’un des trois cavaliers Dada. Mépris pour le bourgeois qui ne voit le beau que dans le beau … il terminera une conférence nu et ivre devant son auditoire … Un vrai dada ce Fau ! Aux côtés de maxime d’Aboville, Hervé Lassïnce …. Les 18 et 19 octobre, à Odyssud.

 « Oui, forcément. Je suis je suis ici chez moi ! » …

Né en 1964, à la clinique Esquirol d’Agen, il a vécu à Agen pendant dix-huit ans, petit garçon pas tout à fait comme les autres …  Et quand on lui demande quel a été le déclic pour sa vocation ? Michel Fau répond sans ambiguïté :

« C'est ma mère, Jacqueline Fau, qui m'a offert des marionnettes à cinq ans. J'ai fait du théâtre de marionnettes de cinq à dix ans, et ça a été un choc. Elle m'a aussi beaucoup amené au théâtre, à l'opéra et à l'opérette. Et à dix ans, j'ai dit «je veux être acteur». Voilà, après ça a été le gros bazar … ».

47 ans plus tard, on le retrouve reprenant la chanson de Carla Bruni « Quelqu'un m'a dit » dans une parodie de cantatrice classique lors de la Nuit des Molières de 2011. «  Je suis un garçon excessif », comme il le dit très simplement . Avec lui, c’est tout ou rien.

Michel Fau est une personnalité exceptionnelle, du talent à foison : comédien, metteur en scène pour le théâtre comme pour l'opéra, acteur au cinéma et à la télévision.

Les idoles de Michel Fau se nomment Maria Pacôme, Jacqueline Maillan, Sophie Desmarets ... D’ailleurs il a joué le rôle de beaucoup de femmes. Dans les spectacles d’Olivier Py d’abord, puis dans ses propres créations dont Le récital emphatique (2011) qui connu un franc succès. On y retrouve les tragédiennes et les divas qui le font rêver. Les fois où Odyssud l’a reçu se comptent au-delà des doigts de la main  … notamment à travers ses mises en scène pour la compagnie régionale « Opéra Eclaté » de Saint-Céré dans le Lot :

« C'est Olivier Desbordes qui le premier m'a demandé de faire des mises en scène d'opéra. J'en ai fait beaucoup par la suite grâce à lui. Après, il m'a proposé d'être avec lui directeur artistique du festival de Figeac … »

Retourner en haut de la page

S'inscrire à la newsletter Odyssud

Pour vous inscrire à notre newsletter,
veuillez renseigner votre adresse email :

CAPTCHA
Cette question sert à prévenir les soumissions de formulaire automatisées.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.