Expositions

Street art et collage : JB Leonardi

Un petit cri de douceur dans le trash de la ville.

Graffeur, fresquiste, peintre ou colleur, JB Leonardi oeuvre souvent dans la rue parce que « c’est là que tout le monde se retrouve ». Son monde figuratif et onirique imbrique personnages et paysages dans une harmonie parfaite et graphique, inspirée des contes fantastiques et slaves. En noir et blanc ou multicolore, ses oeuvres sont entre deux mondes, à l’image de ses personnages qui flottent sereinement dans les airs, s’envolant tels des Chagall, pour créer une passerelle entre la réalité et les rêves. À cette poésie graphique s’ajoute une démarche sensible et humaine où chaque oeuvre, unique et originale, est l’occasion d’une rencontre, d’un dialogue pour partager un petit cri de douceur dans le trash de la ville.


BIOGRAPHIE

Né à Nice en 1975, Jean-Baptiste commence à faire du graffiti dans sa ville natale en 1994 et part en équipée avec son cousin sur les hauteurs de Nice.

Sa passion pour le graffiti, premier coup de foudre artistique, le conduit à faire les Beaux-Arts à la Villa Arson de Nice. Après trois années, il s’attèle ensuite à une formation de graphisme.

Il s’essaie à l’affichage sauvage en collant des dessins sur les murs en 2005, quand la ville de Nice, éventrée par les travaux du tramway, offre un espace de création formidable. Le collage/affichage devient dés lors sa technique de prédilection.

Outre le graffiti et le street art, il travaille plusieurs matières et supports pour donner vie à son univers onirique. Véritables bulles de poésie, les créations et personnages de JB ouvrent les portes de l’imaginaire et de la légèreté sur les murs des écoles, des villes ou à la campagne.

Aujourd’hui, JB travaille et peint pendant son temps libre. Son activité artistique expérimentent une multitude de supports en plus des supports traditionnels: de la peinture sur céramique, aux dessins sur des sacs de toile, des boucles d’oreille.
Un de ses rêves serait de faire des vitraux, comme l’artiste qui l’inspire le plus, Marc Chagall. 

 

21 févr. > 08 avril

ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE
du mardi au samedi
de 14 à 18H

LORS DES SPECTACLES
une heure avant le début de chaque représentation
et pendant l'entracte


Réservation scolaire

VERNISSAGE

Lundi 20 février en présence de l’artiste
À 19h / Salle d’exposition

 

AUTOUR DE L'EXPOSITION

CRAIE COLLECTIVE
En accès libre tous les mercredis et samedis après-midis
De 14h à 18h // Salle d’exposition

VISITE COMMENTEÉ TOUT PUBLIC
Samedi 25 février et samedi 25 mars
De 15h à 16h // Salle d’exposition

KANDINSKY-CHAGALL
Mikhaïl Rudy
Lundi 20 mars à 20h30 // Grande Salle

ATELIERS CRAIE/COLLAGE
Dans le cadre de la semaine de la jeunesse et le batte hip-hop à Odyssud
Dimanche 2 avril
De 14h à 18h // Salle d’exposition
 

PENDANT LES VACANCES

PASTELS ET POESIE
Atelier-visite parents/enfants
Mardi 4 et mercredi 5 avril
De 15h à 17h // Salle d’exposition
(gratuit / réservation : exposition@odyssud.com)

CRAIE COLLECTIVE ET ATELIER LIBRE
De 14h à 18h // Salle d’exposition
(gratuit / réservation : exposition@odyssud.com)

EXPOSITION AU BISTROT DES ARTISTES

KANDINSKY CHAGALL
Œuvres réalisées par la MJC des Arts de Blagnac
Du 1 mars au 20 mars
 

MEDIATHEQUE

EXPOSITION RÊVES
ET VOYAGES IMAGINAIRES D’ILYA GREEN

Du 14 mars au 2 avril // Médiathèque d’Odyssud
18 mars rencontre avec l’illustratrice

Retourner en haut de la page